Foire aux questions


Avec la loi Hamon (Loi sur la consommation) depuis 2014, vous pouvez changer d'assureur et résilier votre contrat d'assurance auto ou habitation à tout moment, après la première année d'adhésion, sans aucun motif à donner. Dans ce cas, c'est votre nouvel assureur qui se charge pour vous d'envoyer la lettre de résiliation à votre précédent assureur.
La clause de bonus-malus est un système de réduction-majoration de la prime d'assurance à chaque échéance annuelle. La prime de base est alors réduite en fonction du nombre d'années sans sinistre ou au contraire, majorée en fonction du nombre de sinistres enregistrés. Les règles de fonctionnement du Bonus – Malus sont imposées aux assurances. L'assuré peut suivre le Coefficient de Réduction Majoration (CRM) sur son échéancier grâce au relevé d'information fourni par l'assureur sur demande. Un assuré gagne 5% de bonus par année d'assurance sans sinistre responsable, le CRM atteint son niveau maximal de 0.5 au bout de la 14e année d'assurance. Dans le cas contraire, le CRM augmente de 25% par sinistre responsable et de 12,5% en cas de sinistre partiellement responsable. S'il y a plusieurs sinistres responsables au cours d'une année, les majorations du coefficient se cumulent.

À noter :
  • Nos assurés bénéficient d'une réduction supplémentaire allant jusqu'à -15%, (s'ils sont titulaires d'un bonus de 0,50 sans sinistre responsable depuis 3 ans). Appelée « super bonus », cette réduction est maintenue durant toute la vie du contrat, même en cas de sinistre responsable.
  • Aucune majoration n'est appliquée pour le 1er sinistre responsable après 3 années avec un CRM de 0.5.
  • Après 2 ans sans accident, le malus auto disparaît
La franchise est une somme forfaitaire qui reste à la charge de l'assuré en cas de sinistre. Aucune indemnisation n'est versée si les dommages n'atteignent pas le montant de cette franchise. Si les dommages sont supérieurs, l'indemnisation est effectuée après déduction de son montant.
Il est fortement conseillé de remplir le constat amiable sur le lieu de l'accident, selon les recommandations suivantes :
  • recueillir le nom de l'autre conducteur, le numéro d'immatriculation de son véhicule, sa compagnie d'assurance ainsi que son numéro de contrat,
  • utiliser un stylo bille afin que la deuxième feuille soit lisible,
  • être vigilant sur les cases à cocher pour décrire les circonstances exactes de l'accident : ces informations déterminent la responsabilité des conducteurs,
  • réaliser un croquis le plus précis possible en précisant le milieu de la route (pointillés ou ligne blanche), la direction des véhicules et la signalisation (feux, panneaux et marquage au sol),
  • préciser les circonstances ou un éventuel litige avec l'autre conducteur en complétant la partie “observations”,
  • signer le constat amiable et vérifier que l'autre conducteur le fait également. Si vous n'êtes pas d'accord, ne le signez pas.
  • recueillir les coordonnées complètes des témoins (les conjoints et membres de votre famille ou personnes transportées dans votre véhicule au moment de l'accident ne peuvent être considérés comme témoins).
  • vous pouvez cocher la case “Blessé(s)” même en cas de doute.
Ce sont des prestations d'aide et de soutien apportées à l'assuré en difficulté et dans les conditions prévues à leur contrat d'assurance.
  • Services en cas de sinistre auto
    Quelle que soit votre formule auto, vous bénéficiez de services d'assistance adaptés : vol, accident, bris de glace, panne...
  • Services en cas de sinistre habitation
    Quelle que soit votre formule multirisques habitation, vous bénéficiez de services d'assistance adaptés : sinistre, déménagement, travaux...
Vous pouvez compter sur nous pour faciliter vos démarches.
L'évaluation du capital mobilier est très importante pour s'assurer et être correctement indemnisé.
Effectivement, la prise en charge des dommages mobiliers en cas de sinistre ne pourra pas dépasser le montant des capitaux mobiliers que vous avez déclaré.
Il en est de même pour l'évaluation de vos objets de valeur. Vous devez tenir compte de tous les biens mobiliers se trouvant dans votre logement, y compris ceux que vous avez pris en location, ou dont vous avez la garde ou l'usage à titre gratuit, à l'exception de : biens professionnels, véhicules terrestres à moteur et leurs remorques, tondeuses autoportées, bateaux, engins nautiques à voile ou à moteur, appareils de navigation aérienne, espèces et valeurs.
L'assurance scolaire n'est pas obligatoire mais est indispensable pour protéger votre enfant.
Selon le ministère de l'Éducation nationale, « S'il est juridiquement exact que [l'assurance scolaire] n'est pas exigée pour les activités obligatoires, [...] il serait déraisonnable de croire que les élèves peuvent en toute sécurité ne pas être assurés » .
En conclusion : « l'assurance scolaire est devenue dans les faits indispensable ».
L'assurance scolaire est obligatoire pour les activités facultatives.
Avec l'utilisation permanente des nouvelles technologies de communication dans les actes de la vie privée, il existe des risques avérés de subir des préjudices. Vous pouvez rencontrer des litiges lors d'achat, de vente, de location, de biens mobiliers et/ou de services sur Internet ou suite à l'usurpation d'identité, atteinte à l'intégrité de votre personne y compris sur Internet (e-réputation), harcèlement, ...
Votre contrat protection juridique ADREA vous protège dans toutes ces situations.